Analyses

Dossiers spéciaux de l'ASAF

APPEL AUX DONS : Film de Cheyenne CARRON "A jamais fidèle".

Mis à jour le 11 mai 2017
APPEL AUX DONS : Film de Cheyenne CARRON   "A jamais fidèle".
 

 

 

Avec l’ASAF, soutenez la production du prochain film de Cheyenne Carron "À jamais fidèle" qui aborde les valeurs militaires.
25 €, c’est le montant du don (minimal) qui est demandé à chaque souscripteur. Vous recevrez, à la sortie du film, un DVD personnalisé.

 

 

Synopsis
A jamais fidèle

 

Henri, un capitaine qui a commencé sa carrière comme légionnaire, ancien d’Indochine et de l’Algérie, est braqué à la sortie d’une banque.Droit dans ses bottes, le canon d’une Kalachnikov sur le ventre, il s’exécute, puis recule lentement, son regard braqué sur son braqueur.

La scène a fasciné David, l’un des voyous auteurs de ce mauvais coup. Il n’habite pas loin de l’ancien. Il le revoit. Un échange se noue. David est un étudiant assez brillant. Ses rapports à ses parents, d’anciens soixante-huitards embourgeoisés, sont tendus. Il honnit une société sans repères, il est en quête d’absolu.

La fréquentation d’Henri va lui apporter ce qui lui manque. Progressivement, une fidélité se noue entre l’ancien et le jeune, le premier lui évoquant la vie de combattant, la chaleur de la compagnie d’hommes, l’honneur du guerrier.

Un soir, alors qu’il rentre chez lui, deux hommes assis l’attendent dans le salon de ses parents. Il les voit se lever ; ils portent l’habit du dimanche, à leurs regards, il comprend. Henri est mort. Quelques semaines plus tôt, il avait été victime d’un AVC. David était là, il l’avait sauvé.

Quelques jours plus tard, marqué à vie par ce que l’ancien lui a transmis, David se présente devant un recruteur de la Légion : « Pourquoi voulez-vous entrer à la Légion étrangère ? – Ben voilà, j’ai fait de bonne études (…) Je viens d’une famille plutôt bourgeoise, pas de problèmes d’argent (…) Mais…mais (…) Je veux donner du sens à ma vie. »

 


 

Cheyenne-Marie Carron est une réalisatrice de 40 ans, d’origine kabyle, abandonnée par sa mère biologique à l’âge de trois mois. Dans le cadre de la DASS, elle a été recueillie par une famille catholique et élevée dans la Drôme. Elle voue à sa famille d’adoption un amour inconditionnel. Elle n’a pas choisi ces deux sorts antinomiques jetés sur son berceau, mais ceux-ci sont à la source de tous ses films.

 

Pour télécharger le flyer, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

Vous souhaitez faire un don :

Faire un don à l'ASAF

Faire un don à l'ASAF, c'est permettre à l'ASAF de s'exprimer en toute indépendance

Montant en


Commentaire : Je fais un don

Retrouvez les 14 réactions suite aux propos de M. MACRON sur la colonisation.

Mis à jour le 22 avril 2017
Retrouvez les 14 réactions suite aux propos de M. MACRON sur la colonisation.
 

Suite aux diverses réactions aux propos de M. MACRON publiées au cours du mois de février sur le site de l'ASAF, un PDF récapitulatif a été réalisé par l'ASAF et mis gracieusement à votre disposition. 

 
Pour télécharger le PDF, cliquez sur le logo ci-dessous.
logo pdf

Découvrez les divers visages de l'armée française et téléchargez les dossiers.

Mis à jour le 21 mai 2017
 Découvrez les divers visages de l'armée française et téléchargez les dossiers.
 

Ces dossiers PDF sont mis gracieusement à la disposition des internautes intéressés par les armées et les questions de défense. 

Ils sont destinés à  faire connaître et à mieux comprendre le rôle de l'armée  auprès des Français.
Ils ont été réalisés bénévolement par l'ASAF. 
Ils peuvent donc être diffusés et utilisés sans autre réserve que de laisser visible l'origine des documents (www.asafrance.fr) et leur date de réalisation.

 

 

Dossier spécial n°114  : Marine.

Date : Printemps 2017

Pages :  8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.

logo pdf


Dossier spécial n°113  : Armée de Terre.

Date : Hiver 2016

Pages :  8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.

logo pdf


Dossier spécial n°112  : La réserve militaire.

Date : Automne 2016

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°111 : Les armées présente sur le territoire national.

Date : Eté 2016

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°110 : La Direction Intérarmées des Réseaux d'Infrastructure et des systèmes d'Information de la Défense.

Date : Printemps 2016

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°109 : Le Service du Commissariat des Armées (SCA).

Date : Hiver 2015

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°108 : Le Service d'Infrastrurcture de la Défense (SID).

Date : Automne 2015

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°107 : Les Armées et le sport de haut niveau.

Date : Eté 2015

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


 Dossier spécial n°106 : La Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du Ministère de la Défense.

Date : Printemps 2015

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°105  : Le Service des Essences des Armées (SEA).

Date : Hiver 2014

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°104 : Les programmes d'armement.

Date : Automne 2014

Pages : 9 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°103 : Le renseignement d'intérêt militaire.

Date : Eté 2014

Pages : 10 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°102 : Les forces spéciales françaises.

Date : Printemps 2014

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°101 : Les forces françaises prépositionnées.

Date : Hiver 2013

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°100 : Les armées participent au quotidien à la vie de la nation.

Date : Automne 2013

Pages : 16 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°99 : 13 opérations militaires, défendre la France, protéger les Français.

Date : Eté 2013

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf


Dossier spécial n°98 : Opération Serval au Mali.

Période : Printemps 2013

Pages : 8 pages

Pour télécharger le dossier spécial, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

 

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le service d'infrastructure de la Défense (SID).

Mis à jour le 13 janvier 2017
TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le service d'infrastructure de la Défense (SID).
 

Consultez et téléchargez le dossier sur le service d'infrastructure de la Défense de huit pages accompagnant la dernière revue  "Engagement" (n°108).

Pour télécharger le dossier, cliquez sur le PDF ci-dessous.

logo pdf

Cérémonie du 5 décembre "1 000 drapeaux pour 100 000 morts" : Affichettes téléchargeables par tous les internautes (adhérents et sympathisants).

Mis à jour le 16 novembre 2016
Cérémonie du 5 décembre "1 000 drapeaux pour 100 000 morts" : Affichettes téléchargeables par tous les internautes (adhérents et sympathisants).
 

COMMUNIQUE DU CDC - AFN

Journée nationale d’hommage du 5 décembre 2016

« 1 000 drapeaux pour 100 000 morts »

 

En reconnaissant, le 25 septembre dernier, le massacre dont les « harkis » ont été les victimes, le président de la République a implicitement désigné la date du 19 mars 1962 comme signal du début de ce massacre, confirmant donc le rejet de cette date par tous ceux qui ont combattu aux côtés des Harkis.

C’est en hommage à ces « 75 000 Français de souche nord-africaine », auxquels s’ajoutent les 25 000 soldats français tués durant cette guerre que, le 5 décembre prochain, le Cercle de Défense des Combattants d’AFN invite toutes les associations patriotiques à se mobiliser en envoyant 1000 drapeaux s’incliner devant le Soldat Inconnu, à l’issue de la cérémonie traditionnelle du Quai Branly.

Ce rassemblement, qui prolonge les cérémonies organisées partout en France, doit être une démonstration nationale du monde combattant. Il rendra également hommage aux 8 porte-drapeaux, de souche nord-africaine, anciens combattants des campagnes d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Indochine, qui ont été tués, les uns après les autres, de 1957 à 1961, pour avoir revendiqué en toute connaissance de cause, l’honneur de porter le drapeau de leur Amicale d’Anciens Combattants de Mostaganem (Algérie).

Le rendez-vous est fixé à 17 h 30 sur les Champs Elysées,
à l’angle de la rue Balzac (métro Georges V), 
avant le défilé en direction de l’Arc de Triomphe.

Venez nombreux, avec vos drapeaux et vos amis, pour démontrer, aujourd’hui plus que jamais, qu’il y aura toujours des Français pour relever le drapeau.

 

CERCLE DE DEFENSE DES COMBATTANTS D’A.F.N.

18 rue Vézelay 75008 PARIS

 

 

 

Pour télécharger le dossier de presse, cliquez sur le PDF ci-dessous.

pdf

 

Pour télécharger le communiqué, cliquez sur le PDF ci-dessous.

pdf

 

Pour télécharger l'affichette format A3, cliquez sur le PDF ci-dessous.

pdf

 

Pour télécharger l'affichette format A4, cliquez sur le PDF ci-dessous.

 pdf

 

Pour télécharger l'affichette format A5, cliquez sur le PDF ci-dessous.

pdf

Retrouvez les "Lettres à un jeune engagé" écrites par le général d'armée Pierre de VILLIERS, Chef d'Etat Major des Armées.

Mis à jour le 21 mai 2017
Retrouvez les "Lettres à un jeune engagé" écrites par le général d'armée Pierre de VILLIERS, Chef d'Etat Major des Armées.
 

Pour lire le dossier réalisé gracieusement par l'ASAF regroupant les "lettres à un jeune engagé , pensées du terrain" écrites par le Général d'armée Pierre de VILLIERS, Chef d'Etat Major des Armées (CEMA), cliquez sur le PDF.

logo pdf

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : Les réponses d'Emmanuel MACRON aux questions de l'ASAF sur la Défense

Mis à jour le 11 mai 2017
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : Les réponses d'Emmanuel MACRON aux questions de l'ASAF sur la Défense
 

 

DEFENSE

Emmanuel MACRON 
répond aux 8 questions de l’ASAF 

 

 

1-      Quelle réflexion avez-vous développée sur la responsabilité de chef des Armées ?

 

Les tensions graves qui touchent le territoire national et notre environnement européen apparaissent chaque jour plus importantes: la résurgence de la menace terroriste, notamment en Syrie et en Libye, la confirmation du retour d’une politique russe de puissance, avec l’annexion de la Crimée en 2014 et la déstabilisation de l’est-ukrainien, la spirale autoritaire de la Turquie,… Les questions de défense sont désormais au centre de nos enjeux stratégiques. Nos deux cercles d’appartenance traditionnelle que sont l’Union européenne et l’Alliance Atlantique ont été ébranlés par deux évènements inattendus : la victoire du Brexit au Royaume-Uni en juin 2016, et la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis en Novembre. Le Conseil de Sécurité des Nations unies, chargé de prévenir les conflits et de faire respecter la paix mondiale, est lui-même enfermé dans ses divisions. L’Europe et la France font donc face à un monde nouveau où les menaces sont plus nombreuses et plus dangereuses. De nouveaux acteurs – étatiques ou non, comme Daech – font peser des risques inédits sur notre sécurité, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières.

La France demeure une puissance militaire reconnue sur la scène internationale : elle fait partie du cercle restreint des pays disposant d’une force de dissuasion nucléaire. Elle est également un des rares pays à pouvoir projeter des forces à l’extérieur de ses frontières, et par exemple à tenir aujourd’hui un rôle-clef en Afrique subsaharienne. Nos forces armées n’ont jamais été autant sollicitées. La France mène de nombreuses opérations extérieures (Levant, Sahel) et intérieures (Sentinelle). Utilisées au maximum de leur capacité, nos forces n’ont plus suffisamment de temps pour se reposer ni s’entraîner, faisant craindre une dégradation progressive de leur sécurité, de leur efficacité et du recrutement.  Tout aussi inquiétant, l’équipement de nos armées se détériore : certains véhicules (notamment les blindés) ont plusieurs dizaines d’années. Quant à nos dépenses militaires, rapportées au nombre d’habitant, elles stagnent, alors même que les conflits s’intensifient et que nombre de pays réarment.

 

C’est dans ce contexte que j’endosserai la responsabilité de chef des armées. Notre pays doit disposer des moyens de défense et de sécurité nécessaires à sa souveraineté et à la protection de ses citoyens. Cela exige de donner à la défense nationale des moyens financiers et humains accrus, afin qu’elle puisse mener à bien des missions plus difficiles et plus nombreuses.

 

 

2-      Le général de Gaulle a écrit que « la Défense est le premier devoir de l’Etat ». Partagez-vous cette priorité et, plus généralement, comment celle-ci s’inscrirait-elle dans votre politique globale ?

 

La défense et la sécurité des français sont en effet la première mission de l’Etat. En tant que Président de la République, mon premier objectif sera de donner aux armées les moyens d’assurer la souveraineté stratégique de la France. Nos forces armées interviennent partout dans le monde pour assurer la sécurité et  maintenir la souveraineté de la France. Cette sécurité et cette souveraineté, elles n’ont pas de prix, mais elles ont un coût. Il nous faut l’assumer. C’est pourquoi je prévois une augmentation du budget de la Défense pour stabiliser les effectifs de la Défense et porter un effort particulier sur nos capacités conventionnelles qui souffrent cruellement, pour pérenniser la dissuasion, et porter un effort particulier dans le domaine cyber.

Cet effort, nous devons le mener pour nous-mêmes. Mais nous devons l’inscrire dans la perspective d’une défense plus européenne et nous attendons de nos partenaires qu’ils y prennent toute leur part. C’est ainsi que nous assurerons notre propre sécurité et celle du continent.

 

 

3-      La part du PIB consacrée à la Défense est aujourd’hui de 1,5% (hors pensions). Quelle part du PIB (hors pensions) envisagez-vous de lui consacrer et à quelle échéance ?

 

Je suis particulièrement conscient qu’en matière budgétaire, nos armées ne peuvent plus attendre : le renouvellement des forces de dissuasion, la modernisation des moyens militaires conventionnels, le comblement de certains déficits criants dans nos capacités rendent absolument indispensable un effort particulièrement appuyé. C’est pourquoi je prévois d’augmenter notre effort de défense, en portant les ressources de la défense à 2% de la richesse nationale, mesurée en termes de Produit Intérieur Brut, en 2025. C’est un objectif très ambitieux : si on tient compte des hypothèses actuelles de croissance du PIB dans les prochaines années, ce budget atteindra, hors pensions et hors surcoûts OPEX, plus de cinquante milliard d’euros en 2025, contre trente-deux en 2017.

 

 

4-      Quelle est votre position sur la dissuasion nucléaire, en particulier sur la nécessité de moderniser ses deux composantes dans la décennie à venir ?

 

La dissuasion va entrer dans son troisième grand cycle de modernisation depuis sa création il y a plus d’un demi-siècle. J’engagerai ainsi le renouvellement des composantes sous-marine et aérienne de la dissuasion nucléaire. Le développement et la construction du sous-marin nucléaire lanceur d’engins de troisième génération sera décidé, les évolutions du missile balistique M51 assurées. Pour la composante aéroportée, il sera procédé au remplacement des Mirage 2000N de la base d’Istres par des Rafale, ainsi que la modernisation du missile stratégique ASMP-A et le développement de l’ASN 4G. Les technologies afférentes à la dissuasion structurent toute une filière industrielle. C’est ma responsabilité que de la pérenniser et de la renforcer.

 

 

5-      La France, membre fondateur de l’OTAN, a réintégré son commandement militaire en 2009. Face à un éventuel désengagement américain, pensez-vous que la France y aurait encore un rôle à jouer ? Comment peut-elle dès aujourd’hui contribuer à bâtir une défense européenne ?

 

L’Europe s’est toujours essentiellement construite sur son pilier économique, sans jamais réussir à définir une véritable politique commune de défense et de sécurité. Or il ne peut y avoir de prospérité durable en Europe, et singulièrement en France, sans sécurité. La lutte contre le terrorisme par exemple, dont le caractère international est patent, passera par une Europe de la défense et de la sécurité plus forte. Depuis la création de l’Alliance atlantique, les pays européens sont toujours restés dans une situation de dépendance vis-à-vis des Etats-Unis, et n’ont jamais vraiment été en mesure d’assurer eux-mêmes leur défense collective. Depuis de nombreuses années, la majorité des pays de l’Union Européenne ont opéré des réductions sensibles de leur budget de défense, qui se traduisent aujourd’hui par des déficits capacitaires importants au niveau de l’UE. Seules la France et la Grande Bretagne peuvent fournir des capacités-clés, avec cependant des lacunes critiques (ravitaillement, transport stratégique, drones de surveillance, etc.) : l’OTAN reste donc aujourd’hui un partenaire indispensable, notamment pour conduire des opérations militaires d’envergure.

Les évolutions majeures survenues en 2016 (le Brexit, l’élection de Donald Trump) appellent à une relance de l’UE. Il s’agit d’une occasion historique d’impulser un nouvel élan pour une défense européenne crédible et autonome. Je le dis clairement, il ne s’agit pas de marquer une quelconque défiance vis-à-vis de l’Alliance atlantique dont la France est un membre fondateur et qui permet aux forces armées des démocraties européennes et nord-américaines de travailler ensemble. De même, le Brexit ne devra pas freiner la coopération franco-britannique dans l’esprit du traité de Lancaster House. Mais les Européens doivent désormais sortir de l’ambiguïté: il est logique que les Etats membres qui développent et partagent des intérêts communs dans l’UE, les y défendent aussi dans cette organisation.

 

Le renforcement des capacités autonomes européennes dans l’UE suppose que les pays européens acceptent de réassumer ensemble la responsabilité de leur défense, et déterminent clairement les objectifs et la marche à suivre. La mutualisation des forces, le partage du renseignement issu des chaînes nationales, la consolidation de la base industrielle de défense, sont autant d’enjeux majeurs pour la future Europe de la défense. Pour lui donner toute sa crédibilité, il faudra notamment la doter d’une réelle capacité d’action politique et militaire Ainsi, nous renforcerons la coordination de nos opérations avec nos alliés européens avec un Quartier Général européen permanent pour assurer la planification et le suivi des opérations, en lien avec les centres de commandement nationaux et de l’OTAN. Nous créerons un Conseil de sécurité européen, composé de militaires, diplomates et experts du renseignement, pour conseiller les décideurs européens. Nous activerons les « groupements tactiques » : ces forces multinationales ont été mises en place il y a plus de 10 ans mais n’ont jamais été déployées sur le terrain. Cela permettra des interventions européennes communes sur le terrain, dans les opérations extérieures. Enfin, je soutiendrai la création d’un Fonds européen de défense, pour financer des programmes communs, tel un drone européen. Pour continuer à innover face aux géants américains ou chinois, et face aux coûts croissants des programmes d’armement, un effort en commun est clef.

 

 

6-      Il est parfois reproché aux gouvernements d’engager notre armée sans avoir un objectif politique clair s’appuyant sur une stratégie globale et de long terme. Quelle serait votre politique dans ce domaine au Moyen-Orient mais surtout en Afrique, champ d’influence premier et historique de la  France ?

 

La sécurité des français est ma première priorité. La situation sécuritaire a conduit la France à être présente sur de nombreux théâtres d’opérations extérieures (notamment dans la bande sahélo-saharienne et en zone irako-syrienne), opérations qu’elle reste l’une des rares puissances mondiales à être en mesure de conduire avec un tel professionnalisme.  Peu de pays peuvent prétendre déployer des forces terrestres, aériennes et navales en nombre à plusieurs milliers de kilomètres de leur territoire et renverser aussi vite des situations qui semblaient désespérées, comme au Mali ou en République Centrafricaine par exemple. Je salue l’engagement de nos soldats, femmes et hommes qui œuvrent au péril de leur vie pour notre sécurité et pour la stabilité internationale. Je maintiendrai une stratégie extérieure qui permettra de lutter avec force contre le terrorisme à ses racines, avec la détermination à bâtir des solutions politiques pour construire une paix juste et durable et assurer le développement des pays aujourd’hui déstabilisés.

 

L’essentiel de la menace terroriste qui pèse aujourd’hui sur notre territoire a, directement ou indirectement, un lien avec la Syrie et l’Irak. Des centaines de Français, des milliers d’Européens y combattent dans les rangs de Daech. Notre action militaire doit donc viser d’abord la défaite militaire de cette organisation. La situation évolue favorablement depuis plusieurs mois et la reprise de Mossoul constituera à terme une défaite majeure pour les djihadistes. Pour autant, cette guerre n’est pas finie. C’est en Syrie également que Daech doit être défait, grâce notamment aux forces locales qui combattent sur le terrain, auxquelles nous devrons envisager d’accroître notre soutien. Notre intérêt, c’est le retour de la paix en Syrie. C’est le seul remède durable au terrorisme et la France devra ainsi contribuer à ce que la Syrie de l’après-guerre puisse trouver son équilibre. Et notre travail, en la matière, est de construire cette solution diplomatique et politique de sortie de crise et de sortie de guerre.

 

Au Sahel, les défis restent aussi considérables. Les groupes terroristes sahéliens viennent d’affirmer leur unité sous la direction du terroriste Iyad Ag Ghali. Ceci confirme que notre ennemi, principalement Al Qaeda, quoique affaibli, reste résolu à déstabiliser les pays de la région, le Mali et le Niger, qui tentent de faire face, malgré la faiblesse de leurs moyens. Dès le mois de faire, il faudra agir pour accélérer nos actions d’appui à la montée en puissance des forces du G5 Sahel, afin d’accroître leur efficacité.

 

 

7-      Il existe aux Etats-Unis une garde nationale qui est une véritable armée dont le budget est d’ailleurs équivalent à celui de notre Défense. La  garde nationale récemment créée en France n’est autre qu’un changement de vocable pour parler des réservistes servant au sein des forces armées et des forces de sécurité. Prévoyez-vous son extension ou le maintien du statu quo actuel ?

 

La France a fait le choix d’une armée professionnelle : dans un environnement toujours plus complexe, à l’heure de la numérisation du champ de bataille, ce choix n’est pas à remettre en cause. Mais l’instabilité du monde dans lequel nous vivons requiert la vigilance de chacun. La société tout entière doit être consciente des enjeux de défense et de sécurité auxquels notre pays fait face aujourd’hui. C’est pourquoi je souhaite que les citoyens volontaires deviennent acteurs de notre défense et de notre sécurité intérieure, en rejoignant la garde nationale.

A cet égard, la politique des réserves doit impérativement changer d’échelle pour permettre à notre armée professionnelle de faire face à tous ses engagements et répondre au besoin d’engagement de nos concitoyens. En outre, le territoire national est aujourd’hui, en termes d’effectifs déployés, le premier théâtre de nos engagements opérationnels. C’est pourquoi je fais mien le projet de Garde nationale, qui a été créée à cette fin. La réserve, basée sur le principe du volontariat, sera une composante militaire parfaitement intégrée à l’armée d’active et doit être « vécue » en tant que telle.

J’adopterai plusieurs mesures ambitieuses : la réserve devra atteindre, pour la Défense, la cible de 40.000 réservistes en 2018, 85.000 en incluant ceux de la Gendarmerie nationale et de la police. Le législateur sera invité à revoir les textes incitant les employeurs privés et publics à se priver pendant un temps de leurs collaborateurs souhaitant servir comme réservistes, et facilitant pour les salariés et leurs familles leur engagement dans les réserves. Une amélioration du maillage territorial de la réserve est également indispensable pour ancrer ce dispositif sur tout le territoire, notamment dans les « déserts militaires ». Un système de pilotage très réactif des ressources humaines devra être mis en place, à l’instar de ce que pratique déjà la gendarmerie nationale. C’est un chantier qui ne progressera pas à coup d’exhortations, mais grâce à un travail législatif et règlementaire, exigeant ténacité et continuité.

 

 

8-      La conscription a été suspendue en 1997 par le président Chirac. Etes-vous favorable au développement d’une coopération entre les administrations  de la Défense et de l’Education nationale pour renforcer le lien Armée-Nation ? Souhaitez-vous la création d’un service militaire court obligatoire ou de volontaires ? Si oui, quelle en serait la finalité ?

 

Depuis mars 2012 et les tueries perpétrées par Mohamed Merah, 239 personnes sont mortes sur le territoire français, assassinées lors d’attentats terroristes. Ces évènements témoignent du niveau de menace auquel la France est confronté, mais au-delà, révèlent aussi tragiquement les fractures de notre cohésion nationale. Dans notre pays au 21è siècle, des enfants de France tuent leurs concitoyens ! Au nom d’une mouvance islamiste extrémiste, prenant par là-même en otage nos compatriotes musulmans…Par ailleurs, la ségrégation sociale en matière de logement ou d’éducation est patente,  l’individualisme a pris le pas sur la collectivité, la défiance envers les élites n’a jamais été aussi forte

Dans ce contexte, nous avons le devoir de réfléchir aux solutions pour rétablir les fondements d’un vivre ensemble apaisé. Comment la communauté nationale peut-elle se forger des armes pour lutter contre les risques sociétaux qui menacent notre Nation de l’intérieur ? Je propose de recréer une cohésion nationale par le biais d’un service national, qui permettra en outre de sensibiliser nos jeunes aux enjeux de défense et de sécurité. Malgré des parcours souvent très divers, il faut leur redonner la possibilité de découvrir qu’il y a plus de choses qui les rassemblent que de raisons de s’opposer. Dire que la  complémentarité et les différences font la richesse d’un pays n'est pas suffisant, il faut le vivre au quotidien  pour le comprendre. Pour cela, une expérience vécue en commun est un socle sur lequel une conscience nationale peut s’ériger.

Ce service national universel, encadré par les armées et la Gendarmerie nationale, s’adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d’âge - soit environ 600000 jeunes par an.  Au travers d’une expérience directe de la vie militaire, de ses savoir-faire et de ses exigences, chaque jeune Français ira ainsi à la rencontre de ses concitoyens, fera l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine, durant un mois. Un service national sera l’occasion de redonner les bases et repères d’une vie en groupe structurée, de partager des activités permettant le dépassement de soi, de renforcer l’esprit citoyen, d’inculquer les valeurs de la République. Ce temps de service militaire universel devra intervenir dans les 3 ans suivant le dix-huitième anniversaire de chacun.  A l’issue de cette période, l’accès des jeunes aux métiers de la Défense en tant que militaire d’active ou dans la Garde nationale sera facilité. Ce service militaire universel permettra aussi de disposer, en cas de crise, d’un réservoir mobilisable, complémentaire de la Garde nationale.

Les conditions de mise en place de ce service national universel feront l’objet d’une large concertation associant, outre les armées et les forces politiques, les organisations représentant la jeunesse. Sur ces bases, des propositions seront présentées au président de la République au plus tard en décembre 2017.

 

 

Retrouvez la vidéo de la cérémonie du 05 décembre 2016 "1000 Drapeaux pour nos 100 000 morts en Afrique du Nord".

Mis à jour le 29 janvier 2017
Retrouvez la vidéo de la cérémonie du 05 décembre 2016 "1000 Drapeaux pour nos 100 000 morts en Afrique du Nord".
 

La célébration du 5 décembre a pris la forme, sous l’Arc de Triomphe, d’un hommage national solennel et vibrant, concrétisé par la participation d’un millier de drapeaux associatifs. Venus de toute la France et représentant la majorité des associations patriotiques, les 1000 drapeaux se sont inclinés devant la tombe du Soldat Inconnu pour manifester fièrement cet hommage dû à ceux qui sont morts pour la Patrie.

 

 

 

 

 

video 5 12 2017

 

 

 

 

Titre de la vidéo : "1000 Drapeaux pour nos 100 000 morts en Afrique du Nord."

Objet de la vidéo : Retour sur l'hommage national solennel et vibrant concrétisé par la participation d’un millier de drapeaux associatifs pour nos 100 000 morts en Afrique du Nord, sous l’Arc de Triomphe, le lundi 5 décembre 2016.

Durée de la vidéo : 3'38

Rélaisée par : La société  Ligne de Front.

 

 

Pour accèder aux photos ainsi qu'au communiqué de la cérémonie, cliquez ICI.

 

 

Suivez le compte Youtube de l'ASAF.

 

PHOTOS et VIDÉO de la cérémonie : 1 000 drapeaux rassemblés à l'Arc de Triomphe le 5 décembre en souvenir de nos 100 000 morts en Algérie.

Mis à jour le 13 janvier 2017
PHOTOS et VIDÉO de la cérémonie : 1 000 drapeaux rassemblés à l'Arc de Triomphe le 5 décembre en souvenir de nos 100 000 morts en Algérie.
 

COMMUNIQUE DU CDC - AFN

Hommage national du 5 décembre 2016
 
« 1 000 drapeaux pour 100 000 morts »

La célébration du 5 décembre a pris la forme, ce lundi, sous l’Arc de Triomphe, d’un hommage national solennel et vibrant, concrétisé par la participation d’un millier de drapeaux associatifs.

 

Prolongeant les cérémonies organisées partout en France, le Cercle des Combattants d’AFN, accompagné par la Fédération nationale des ACPG-CATM et par l’Union Fédérale, a manifesté avec vigueur et dignité son attachement à la mémoire de ceux qui sont morts au cours de la guerre d’Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc, entre 1952 et 1964.

 

Cet hommage, d’une ampleur inédite, s’adressait non seulement aux 25 000 soldats de l’armée française morts pour la France en AFN, dont 750 tués ou disparus après le « cessez-le-feu », mais également aux 75 000 harkis dont le président de la République a récemment reconnu le massacre, survenu après le 19 mars 1962.

 

Cet hommage s’adressait enfin aux huit porte-drapeaux anciens combattants de souche nord-africaine, ayant participé à la campagne d’Italie, à la Libération de la France, à l’occupation de l’Allemagne et à la campagne d’Indochine, qui ont été assassinés, entre 1957 et 1961, pour avoir revendiqué, en toute connaissance de cause, l’honneur de porter l’emblème de l’amicale des anciens combattants de Mostaganem.

 

Venus de toute la France et représentant la majorité des associations patriotiques, les 1000 drapeaux se sont inclinés devant la tombe du Soldat Inconnu pour manifester fièrement cet hommage dû à ceux qui sont morts pour la Patrie.

 

 

 

 

CERCLE DE DEFENSE DES COMBATTANTS D’A.F.N.

18 rue Vézelay    75 00 PARIS

 

 

 

Pour télécharger le communiqué, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 


 

Vous souhaitez visionner la vidéo de la cérémonie  ? Cliquez ICI et vous serez renvoyé vers le compte Youtube de l'ASAF.




 

Les photos ci-dessous sont disponibles et peuvent être diffusées à vos contacts via les réseaux sociaux en mentionnant www.asafrance.fr.

 


1000 drapeaux : Un monde combattant puissant et rassemblé pour honorer les Morts pour la France autour de la tombe du soldat inconnu.


 

cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 55    cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 88

   cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 86    cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 57   

cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 116    cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 126

cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 132    cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 123 

cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 135    cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 137 

cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 139

 

*******************************************************

 

1 000 porte-drapeaux venus de tous les horizons, en souvenir de ceux de Mostaganem assassinés par le FLN, pour leur fidélité à la France.

 

 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 25        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 33
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 34        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 40
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 47        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 53
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 60        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 61
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 68        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 71
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 74        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 76
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 78        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 79
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 82        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 84
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 95        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 87
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 98        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 96
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 105        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 103
 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 114        cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 134
         

 cdc afn 1000porte drapeaux 5dec2016 64

TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le système nerveux des armées - la DIRISI.

Mis à jour le 13 janvier 2017
TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le système nerveux des armées - la DIRISI.
 

Consultez et téléchargez le dossier sur le système nerveux des armées de huit pages accompagnant la dernière revue "Engagement" (n°110).

Pour télécharger le dossier, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le service commissariat des Armées (SCA).

Mis à jour le 13 janvier 2017
TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur le service commissariat des Armées (SCA).
 

Consultez et téléchargez le dossier sur le service commissariat des Armées de huit pages accompagnant la dernière revue "Engagement" (n°109).

Pour télécharger le dossier, cliquez sur le PDF ci-dessous.

logo pdf

TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur la réserve militaire.

Mis à jour le 16 septembre 2016
TÉLÉCHARGEZ : Dossier sur la réserve militaire.
 

Consultez et téléchargez le dossier sur la réserve militaire de huit pages accompagnant la dernière revue "Engagement" (n°112).

Pour télécharger le dossier, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

TÉLÉCHARGEZ : Extrait de l'Engagement n°111.

Mis à jour le 01 juillet 2016
TÉLÉCHARGEZ : Extrait de l'Engagement n°111.
 

Consultez et téléchargez l'extrait de la dernière revue Engagement (n°111).

Pour télécharger l'extrait, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

TÉLÉCHARGEZ : Les aspects méconnus de la direction du renseignement militaire.

Mis à jour le 13 avril 2016
TÉLÉCHARGEZ : Les aspects méconnus de la direction du renseignement militaire.
 

Ce dossier PDF est constitué de quatre "dossiers pédagogiques" de 8 pages en couleur, réalisés pour la revue trimestrielle ENGAGEMENT de l'ASAF. 

Composition:
- La direction du renseignement militaire (2014)
- Les forces prépositionnées (2013)
- Les forces spéciales (2014)
- Treize opérations extérieures françaises (2013)
- L'exemple de l'opération Serval (2013)

Ces documents sont mis gracieusement à la disposition des internautes intéressés par les armées et les questions de défense. 
Ils sont destinés à  faire connaître et à mieux comprendre le rôle de l'armée française auprès des Français.
Ils ont été réalisés bénévolement par l'ASAF en liaison avec l’État-major des armées et les organismes concernés.
Ils peuvent donc être diffusés et utilisés sans autre réserve que de laisser visible l'origine des documents (www.asafrance.fr) et leur date de réalisation.

 

 

Téléchargez le PDF en cliquant sur la vignette ci-dessous.

logo pdf

Renseignement

Mis à jour le 16 février 2015
Renseignement
 

La recherche, l'exploitation et la diffusion du renseignement sont depuis toujours une préoccupation des chefs militaires.
Ces préoccupations sont maintenant omniprésentes dans le monde économique notamment dans les grands groupes industriels et dans les entreprises de très haute technologie.

8 documents     4 photos     5 vidéos