LIBRE OPINION du Général d’armée Pierre de VILLIERS, Chef d'Etat Major des Armées. «Lettres à un jeune engagé» - France.

Posté le dimanche 12 mars 2017
LIBRE OPINION du Général d’armée Pierre de VILLIERS, Chef d'Etat Major des Armées. «Lettres à un jeune engagé» - France.

 

 « Lettres à un jeune engagé » 

France

 

 

Mon cher camarade,

 

Comment pourrions-nous, vous et moi, ne pas vibrer à l’évocation du nom « France », nous qui avons lié notre histoire personnelle à la sienne ? Cet attachement, nous le ressentons jusque dans nos tripes. Les liens sont si forts que nous avons accepté librement l’éventualité de mourir pour elle.

Mais, au fond, pourquoi cet attachement ? Cette question est fondamentale. Chercher à y répondre, c’est lever le voile sur ce qui fait la valeur de la France ; c’est, en même temps, révéler le sens profond de notre engagement.

Car si les raisons qui nous ont conduits à « pousser la porte » nous sont propres, le sens de notre engagement nous est commun. Il nous rassemble. Il porte un nom : La France.

La France ne se limite pas à une idée, à un simple espace géographique ou, encore, à un corpus de valeurs. La France est, avant tout, un patrimoine vivant.

La nature l’a faite belle et l’histoire l’a faite grande. Chaque Français est dépositaire de cette richesse, mais aucun n’en est propriétaire. C’est important de se le rappeler. Ne tirons, donc, aucune gloire personnelle de son rayonnement ; à l’inverse, ne nourrissons pas, non plus, de complexes pour ses difficultés. Appliquons-nous, en revanche, à explorer, sans relâche, les replis intimes de son âme, ses forces comme ses faiblesses, pour préparer son avenir.

Cette exploration vous fera découvrir un aspect bien singulier de la France. D’un côté, certains de ses instincts – tels la soif de liberté ou l’ouverture aux autres pays – se retrouvent à toutes les étapes de sa construction, brossant le portrait d’une figure inaltérable et universelle. D’un autre côté, ses contradictions, ses sautes d’humeur et son génie créatif en font une réalité inattendue et changeante, qui ne peut se laisser enfermer dans une classification étriquée. Il y a là les deux faces d’une même médaille, qui toutes deux doivent être aimées, également.

La France est un acte d’amour. Il s’agit, à mes yeux, d’une dimension essentielle. La patrie ne s’épanouit que parce qu’il y a des hommes et des femmes capables d’un attachement lucide, qui fasse une place à l’amour autant qu’à la raison. Oui, la France est belle par son histoire, par sa culture, par son terroir, par son génie, par ses valeurs, par ce qu’elle est, par ce qu’elle fait.

En ces temps – qui ne sont pas les premiers –, où la France est attaquée, elle demande et mérite plus que jamais notre attention fidèle et notre engagement, plein et entier.

Au quotidien, vous vous battez pour elle, car vous connaissez sa valeur. Vous le faites aux côtés de vos camarades, qui sont chacun une part de cette France que vous aimez et qui s’incarne dans notre drapeau et nos trois couleurs. Vous le faites, parce que l’unité est le plus sûr chemin pour le succès des armes de la France.

L’unité qui sera, précisément, le thème de ma prochaine lettre.

 

Fraternellement,


Général d’armée Pierre de VILLIERS
Chef d’état-major des armées
11 février 2017

Source : https://www.facebook.com/cema.armeefrancaise

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.