LIBRE OPINION de Jean-Marc Tanguy : Les commandos marine testent un drone de surface

Posté le jeudi 06 avril 2017
LIBRE OPINION de Jean-Marc Tanguy : Les commandos marine testent un drone de surface

Le Speed Survey était exposé lors du salon Sofins, dédié aux forces spéciales, qui vient de se dérouler près de Bordeaux. (Photo Jean-Marc Tanguy)  C’était le 27 mars à Lorient : les commandos marine ont testé un drone semi-rigide de surface destiné à des missions de surveillance, de renseignement et de déminage. Son promoteur, la société mayennaise DNG Solutions, regroupe deux mayennais, dont Nautiraid, le spécialiste du kayak et des sacs techniques pour forces spéciales. La structure semi-rigide est en verre/epoxy, le flotteur est en HP 3D polyester. L’hydrojet délivre une puissance de 10 kW qui peut amener le Speed Survey jusqu’à la vitesse de 20 nœuds. Largable d’un hélicoptère ou déployable d’un navire, il peut être téléopéré jusqu’à 2 km de distance. La longueur totale est de 1,40 m de long pour 0,5 m de large et 0,9 m de haut. A ce stade, la marine n’a pas décidé d’acquérir ce drone de surface. La Marine doit aussi expérimenter une famille de mini-drones aériens de surveillance développés par deux jeunes diplômés de Sup Aéro. Leur solution, ingénieuse, consiste à faire appel à des engins compacts et flottants : les bras qui portent les moteurs et hélices sont gonflables. Ces engins intéresseront prioritairement les fusiliers marins pour leur mission de protection défense. Mais il n’est pas dit qu’avec une extension de leur autonomie - ils ne volent que quelques dizaines de minutes -, ils n’intéressent pas aussi à terme les forces spéciales.

Jean-Marc Tanguy
Adressé par François Jouannet

Source : Le Marin

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.