LIBRE OPINION d'Olivier MELENNEC : DCNS entre au capital de Fincantieri à hauteur de 5%.

Posté le dimanche 09 avril 2017
LIBRE OPINION d'Olivier MELENNEC  : DCNS entre au capital de Fincantieri à hauteur de 5%.

C’est un point important dans l’accord intervenu entre l’État français et Fincantieri. Celui-ci prévoit que DCNS détiendra 14 % dans STX France mais aussi qu'il entrera au capital de l’industriel italien à hauteur de 5 %. On peut y voir une amorce de regroupement du secteur de l’industrie du naval de défense en Europe. Tout le monde appelle de ses vœux cette rationalisation, notamment pour diminuer les coûts des matériels et éviter que les industriels européens ne se livrent à une concurrence fratricide à l’export. Mais cet Airbus naval ne s’est encore jamais concrétisé. Pour Hervé Guillou, le PDG de DCNS, il faut attendre pour cela un « alignement des planètes », c’est-à-dire des circonstances favorables. La vente contrainte par les Coréens de STX France est peut-être l’événement qui favorisera un regroupement depuis longtemps attendu. DCNS et Fincantieri ont bien des points communs. Tous deux à capitaux étatiques, ces groupes industriels fabriquent des navires militaires à la pointe de la technologie. Fincantieri et DCNS ont travaillé en commun sur les programmes de frégates Horizon, puis Fremm. Mais les deux groupes se livrent aussi une concurrence féroce à l’exportation. En 2016, Fincantieri a ainsi soufflé à DCNS un important marché de frégates au Qatar.

 

Olivier MELENNEC
Adressé par François Jouannet 

Source : Le marin

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.