ARMEMENT : Le VAB, 40 ans, garant d’une mise en place en douceur de scorpion.

Posté le samedi 22 octobre 2016
ARMEMENT : Le VAB, 40 ans, garant d’une mise en place en douceur de scorpion.

Communiqué de presse de Renault Trucks defense.

 

Il y a 40 ans, le 1er régiment d’infanterie, cinq fois centenaire, accueillait le premier véhicule de l’avant blindé (VAB) dans ses rangs, le mettant ainsi d’emblée au centre des opérations. Fidèle serviteur des opérations du passé, il est désormais garant d’une mise en place en douceur de Scorpion.

C’est en 70 que Robert Galley, Ministre de la Défense, lance le programme VAB, et que SAVIEM dépose le brevet qui dessine l’architecture du véhicule. Dès 71, une convention est signée entre SAVIEM, maître d’œuvre, concepteur, architecte, fournisseur du moteur et de la chaine cinématique et Creusot-Loire, sous-traitant, pour l’étude et la fabrication de la caisse, le montage des prototypes. Suite à la notification du Marché d’études à SAVIEM et Panhard, deux configurations, 4X4 et 6X6, font l’objet d’essais et c’est la solution du VAB SAVIEM 4X4 qui est adoptée.
C’est en mai et juillet 75 que la notification pour une cible de 4000 véhicules est donnée à SAVIEM. Deux versions sont lancées - VTT et Cargo – et ce sont aujourd’hui plus de 40 versions qui ont été produites, dont une version Véhicule Blindé Canon (VBC) SAVIEM VBC équipée d’une tourelle de 90 mm, pour la Gendarmerie.
Quant à l’export, mille VAB seront réalisés pour des pays comme le Maroc ou encore Chypre, mettant le VAB des origines au cœur des opérations extérieures.

Les raisons d’un tel succès sont les suivantes. D’une part, un concept efficace, sobre et flexible en a fait un véhicule modulable, adaptable aux besoins opérationnels des forces. Simple, le VAB a été modernisé tout au long de sa vie avec des versions comme le VAB dit « Valorisé », le VAB « Ultima » ou encore le VAB Génie. Enfin son coût de possession est raisonnable : c’est un camion blindé, un véhicule militarisé sur un châssis éprouvé, facile à entretenir.  Le VAB devra durer encore quelques années afin d’accompagner la mise en place de Griffon, avec une nette décrue à partir de 2025.

 



 

Source : Renault Trucks defense

Commentaires (1)

  • Jean Bernard COMTE

    23 octobre 2016 à 11:56 |
    En 1962, La S.F.A.C, Société Forges et Atelier du Creusot, (qui deviendra Creusot Loire) participait à la construction d'éléments de chars AMX 13 ( Chenilles, barbotins tourelles ).
    J'ai participé à l'assemblage des patins de chars, montage par 8 avec contrôle longueur et débattement puis mise en place de semelles caoutchouc pour la route. Ces éléments de 8 patins étaient ensuite aboutés pour constituer la chenille complète.
    Lorsque j'ai quitté La S.F.AC. Pour le service militaire, nous commencions à travailler sur les patins d'AMX 30.
    En 1990-1991 chez MICHELIN cette fois, j'ai participé au tout début de la fabrication de pneumatiques destinés aux véhicules blindés pour la guerre du Golfe.
    Belle évolution du matériel !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.