ARMEMENT : Le Royaume-Uni commande un troisième drone Zephyr-S.

Posté le mardi 23 août 2016
ARMEMENT : Le Royaume-Uni commande un troisième drone Zephyr-S.

Le ministère de la défense britannique a annoncé le 17 août 2016 la commande d'un troisième drone Zephyr-S dans le cadre d'un contrat de 13M£ attribué à Airbus Defense & Space.
En février 2016, le ministère de la défense britannique avait commandé deux premiers Zephyr S.

Le drone Zephyr est un pseudo satellite ou drone stratosphérique. Il sera capable de voler pendant 45 jours à une altitude de 70 000 pieds et d'effectuer à la fois des missions normalement confiée à un drone classique mais aussi aux satellites. Un rapport parlementaire français de 2014 expliquait l'intérêt de ce type de véhicule: « Entre le drone Male (Moyenne altitude longue endurance) ou Hale (Haute altitude longue endurance) et le satellite, la plateforme stratosphérique géostationnaire pourrait permettre la permanence de la surveillance avec une qualité d'image supposée supérieure à celle d'un satellite et une discrétion plus importante que les différentes catégories de drones ».

Le Zephyr a été développé à l'origine par Qinetiq avant que l'activité ne soit rachetée par Airbus en mars 2013. Le démonstrateur Zephyr 7 a effectué son premier vol dans la foulée. L'appareil détient à ce jour le record d'autonomie pour un plus lourd que l'air, avec un vol de quatorze jours sans ravitaillement, soit dix fois plus que tout autre type d'avion. Airbus affirme détenir aujourd'hui au moins deux ans d'avance sur ses concurrents dans le domaine des pseudosatellites.

Alors que le Zephyr 7 fait 18 à 23 mètres d'envergure, le Zéphyr 8, qui est en cours de développement, devrait faire 26 mètres d'envergure et pourra emporter une charge utile de 5 kg. Airbus cherche à doubler la capacité d'emport du futur véhicule. Le Zephyr-S sera la version produite en série du Zephyr 8.

Des essais d'un démonstrateur opérationnel du Zephyr-S sont prévus pour 2017. Les Zephyr-S seront construits par Airbus DS au Royaume-Uni à Farnborough. La commande d'un troisième véhicule permettra de conduire des essais simultanés de deux appareils a annoncé le ministère de la défense britannique.

 

Emmanuel HUBERDEAU

Source : Air&Cosmos

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.