ASAF

RÉACTION du Général d’Armée aérienne Vincent LANATA aux propos de M MACRON : Lettre à Emmanuel MACRON.

Posté le samedi 04 mars 2017
RÉACTION  du Général d’Armée aérienne Vincent LANATA aux propos de M MACRON : Lettre à Emmanuel MACRON.

Monsieur le candidat, 


Les propos sur la colonisation que vous avez tenus devant un média étranger en terre étrangère, au-delà de l’incongruité de la démarche, dénotent une méconnaissance profonde de l’Histoire, ce qui me parait être une lacune majeure pour un prétendant à la magistrature suprême ; savez- vous ce que disait Winston Churchill à ce sujet : celui qui peut regarder loin en arrière, sera le plus apte à regarder loin devant ! Si cette démarche visait à récupérer quelques voix dans je ne sais quel quartier, elle n’en est que plus lamentable.

 Que savez-vous de la colonisation ? Vous devez certainement avoir en tête le cliché de prêtres illuminés débarquant sur une plage en brandissant le crucifix sous la protection de féroces soldats et évangélisant sous la contrainte des populations terrorisées dont on faisait rapidement disparaître les éléments récalcitrants … Non, monsieur Macron ce n’a pas été  cela.

 Ces hommes et ces femmes partis pour apporter la France à ces contrées lointaines, ont fait des pays : ils ont fait des routes, construit des ponts, créé une administration, mis en place un état civil, construit des hôpitaux, des dispensaires, des établissements scolaires, mis en valeur des terres bien souvent arides, éradiqué les famines…

 Ils ont lutté et éradiqué l’anthropophagie (oui, elle existait dans de nombreux endroits en Afrique !), arrêté les luttes tribales qui décimaient des populations entières, arrêté l’esclavage….

 Ils ont apporté le savoir en mettant en place patiemment  tout un réseau d’établissements scolaires, et à cet égard les missions ont apporté une large contribution.

 Ils ont enfin soigné : savez-vous que la lèpre et la maladie du sommeil faisaient des ravages, elles ont été éradiquées ; la lutte contre la fièvre jaune et le paludisme a été un succès ; toute une série de mesures ont été prises afin de lutter contre les maladies dues à des parasites intestinaux comme la dysenterie amibienne et la bilharziose ; enfin une lutte intense a permis de remporter des succès contre cette la maladie terrible des yeux qu’est l’onchocercose qui rendaient les malades rapidement aveugles…

 Oui, monsieur Macron tout cela a été fait par des criminels contre l’humanité ! Beaucoup d’entre eux y ont laissé leur vie en particulier nombre de médecins coloniaux qui se battaient avec la foi dans leur mission humanitaire,  avec peu de moyens contre les fléaux précédemment cités, mais n’en parlons pas, … c’étaient des criminels.

 Alors, monsieur Macron, apprenez un peu votre histoire avant de proférer des inepties !  Cette tâche va vous coller à la peau et elle vous sera sans cesse rappelée : méditez le proverbe arabe suivant :

« Tu es maître du mot que tu n’as pas dit ; le mot que tu as dit est ton maître ! ».

 

Vincent LANATA
Général d’Armée aérienne
Grand Croix de la Légion d’Honneur
Fils d’un responsable de l’administration coloniale
et ayant passé lui-même de nombreuses années en Afrique.

Source : Général d’Armée aérienne Vincent LANATA

Commentaires (10)

  • bottalico

    04 mars 2017 à 17:05 |
    MERCI Mon Général et bravo pour cette mise au point plus que nécessaire. Ce bonimenteur a fait du clientélisme honteux et méprisable.
  • Laurent Merlier

    05 mars 2017 à 09:51 |
    Mon Général,
    Pour prolonger la réflexion sur ce sujet dont l'histoire est effectivement la clef, je vous invite à relire le discours prononcé par Georges Clemenceau le 31 juillet 1885 à la chambre des députés:

    http://www.savoiretculture.com/discours-georges-clemenceau-politique-coloniale/

    Respectueusement,
    Laurent Merlier
  • Lasserre François

    06 mars 2017 à 07:02 |
    Bravo Mon Général !
  • chapperon

    07 mars 2017 à 15:36 |
    Monsieur,
    Fils d'un haut fonctionnaie d'Afrique Occidentale Française, et ayant moi-même longtemps vécu en Afrique, je ne peux que vous remercier de vos propos que je partage en totalité.
    Merci de votre témoignage.
    François CHAPPERON
  • gebe

    07 mars 2017 à 17:33 |
    Cela fait du bien de lire une telle lettre de "recadrement".
    Merci mon Général.
  • BLONDY-GRECH Jacqueline

    07 mars 2017 à 21:55 |
    Merci à vous tous qui nous avaient défendus pour cette belle terre et inoubliable ALGERIE; pour nos Grand-parents et Parents qui ont travailles de toutes leurs forces et leur coeur en la cultivant.. Très respectueusement Jacqueline GRECH née à BÔNE en 1948 fille d'agriculteurs
  • Lahalle

    08 mars 2017 à 18:44 |
    Mon général,
    Merci pour votre prise de position.
    Respectueusement,
    Lcl (R) Air Bruno Lahalle
  • lo jacono

    09 mars 2017 à 17:11 |
    Monsieur le Général,
    merci pour cette superbe lettre !
    Merci pour avoir rétabli la vérité face à un orgueilleux et ignare personnage - Petite Fille d'ancien combattant (qui a donné sa pension à vie pour la France) et d'un père ancien combattant valeureux, gaulliste) les propos de ce personnage m'a indignée -
    Encore Mille merci.
  • Maurice CURIE

    10 mars 2017 à 07:06 |
    LE GÉNÉRAL LANATA EST BRILLANT dans son exposé aussi précis que condensé ; que j’ai savouré de bout en bout et relu à maintes reprises pour arriver à la conclusion qu’on ne peut prêter à RIEN d’être une contre-vérité.

    J’entends, par « condensé », qui expose d’une manière synthétique l’entièreté de cette réalité mise en avant que la…colonisation a apporté des montagnes entières de bienfaits aux locaux ; a œuvré pour, a servi, à TANT D’ÉGARDS, l’intérêt public… Sans étaler un argumentaire sur des kilomètres que le destinataire – le clown Emmanuel MACRON − n’aurait pas couverts de bout en bout.

    Estimons-nous déjà heureux si ce dernier saisit l’essence du texte : il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, mais aussi il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

    Le mérite de ce texte du général LANATA, partant qui revient à son auteur, est qu’il est (à mon goût) pas tant un réquisitoire contre l’ineptie du bonhomme présidentiable MACRON qu’un plaidoyer en faveur des bienfaits et remédiations et améliorations qu’a apportés ce qui est couvert par le vocable souvent mal perçu de « colonisation ».
  • Mouchonnet Gerard

    10 mars 2017 à 23:58 |
    Proferer un tel jugement sur la France et nos ancêtres est indigne d'un candidat à la présidence de la République Française. Macron vous êtes condamné à l'indignité nationale

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.


Twitter