Analyses

PRIX 2013 Honoré d'Estienne d'Orves décerné à l'ASAF


L'Association Régionale IHEDN des Pays de la Loire, récompense un ouvrage original valorisant la culture de défense.

Comme chaque année depuis 2002, le prix d’Etienne d’ORVES, créé par l'Association Régionale IHEDN des Pays de la Loire, récompense un ouvrage original valorisant la culture de défense.

De nombreux auditeurs IHEDN se sont retrouvés en mairie de Nantes le mercredi 22 mai en présence de madame Rose de BEAUFORT, fille d'Honoré d'Estienne d'Orves (grand résistant fusillé au Mont Valérien en 1941) et du général (2S) Henri Pinard Legry, Président de l’Association de Soutien à l'Armée Française (ASAF) qui a reçu le prix 2013 pour l'excellent ouvrage « Armée et Algérie 1830-1962 » qu'elle a édité récemment.

Le général Pinard Legry a rappelé que « la défense du territoire est le premier devoir de l’Etat » et que dans ces conditions, « il importait que l’armée demeure au cœur de la Nation et dans le cœur des Français ».

Le général s’est vu remettre la médaille de la ville de Nantes par Gérard FRAPPIER , maire adjoint en charge des affaires militaires et des cérémonies patriotiques.

Rose de BEAUFORT a conclu la cérémonie saluant l’engagement de l’ASAF et invitant l’assistance à une visite du Mont-Valérien, particulièrement touchée par l’hommage rendu à son père : « un père qui est un peu parmi nous aujourd’hui ».

 

Note :

Le nom du commandant d’Estienne d’Orves a été donné à ce prix, avec l’accord de Madamede Beaufort, fille du commandant, autant pour entretenir le souvenir d’un grand résistant, modèle de ce que pouvait être, dans les circonstances de la Guerre, le service du pays et la grandeur d’un homme, qu’en raison des attaches nantaises de la famille d’Estienne d’Orves, et le rôle particulier de la ville et la région de Nantes dans son destin. Honoré d'Estienne d'Orves avait établi la première liaison radio avec Londres en janvier 1941, mais lui-même et tous les membres de son réseau, trahis par leur radio télégraphiste Marty, de son vrai nom Alfred Gaessler sont arrêtés dans la nuit du 21 janvier. Honoré d'Estienne d'Orves est fusilléau Mont Valérien le 29 août 1941.