Analyses

COMMUNIQUE de l’ASAF du 14 novembre 2015


Au lendemain  des attentats meurtriers survenus le vendredi 13 novembre 2015 à Paris et à Saint Denis, l’ASAF s’incline devant les morts, partage la souffrance des blessés et compatit à la douleur de nos compatriotes qui ont perdu un des leurs.

 

 logo asaf 1112   Communiqué de l’ASAF du 14/11/2015

 

 

Elle exprime aussi sa ferme détermination à participer au combat jusqu’à la victoire totale par le soutien sans faille qu’elle apportera aux forces armées, aux forces de  Police et de Gendarmerie et aux formations de pompiers et de sécurité civile.

 

  1. L’ASAF rappelle que la France a déclaré être en guerre et que ses armées sont effectivement engagées contre les terroristes islamistes en Afrique sahélienne, au Moyen-Orient et sur le sol français. Il en va de notre liberté et de notre sécurité. C’est une guerre longue et totale qui concerne la Nation tout entière.                                                      
  2. L’ASAF estime que ce combat « à mort » implique une détermination et une cohésion sans faille de tous les Français. Aucune victoire ne pourra être obtenue si les forces armées, les forces de sécurité et les unités de secours ne disposent pas de tous les moyens humains et matériels nécessaires ainsi que du soutien moral de la Nation.                                                                                                                
  3. L’ASAF demande aux gouvernants et aux élus  qu’un redéploiement important des ressources financières de l’Etat soit effectué en urgence vers ces fonctions régaliennes pour mettre en place les effectifs et les moyens indispensables qui s’avèrent insuffisants  aujourd’hui. Elle sait que cet effort financier entraînera des privations et des souffrances, mais c’est seulement à ce prix que nous demeurerons libres.                                

 

Dans ce combat pour la sauvegarde des valeurs de la France et la liberté des Français, chacun doit savoir que la victoire sur ces terroristes islamistes fanatisés ne s’obtiendra que par le courage, l’effort, l’acceptation de contraintes individuelles et collectives en matière de contrôle et de sécurité  et une cohésion sans faille de la communauté nationale.

 

LA REDACTION